La marque de prêt à porter Benklark est le sujet d’un grand dossier dans le magazine Sport & Style en kiosque le 7 octobre.

Rudy Gobert, le joueur de la NBA, qui prête son image à la marque, a participé à un shooting mode, avec la couverture du magazine à la clef, et 10 pages intérieures marquées par les interviews des fondateurs de la marque, et de la directrice de TRENDS paris en consultante mode.

 

007, Cholet. « La petite perle d’Anjou », berceau des steaks Charal et d’un club qui fait la fierté de la ville, Cholet Basket. Accessoirement fournisseur du plus grand nombre d’athlètes tricolores en NBA avec son centre de formation qui repère, tout comme l’INSEP, les jeunes sélections à « fort potentiel ». Rudy Gobert-Bourgarel, né en 1992 à Saint-Quentin, et Kevin Idoménée, fidèle coéquipier et copain de virées, sont de ceux-là. Ils ont 15 ans, des ambitions sur le terrain et une passion commune pour la musique, le rap. « Ça va de pair avec le basket, c’est né en même temps, dans la rue » rappelle Kevin Idoménée. Après un passage en Pro B à Nantes, Kevin sort du jeu mais n’oublie pas. « Pour Rudy, la NBA est un objectif alors que pour moi comme pour beaucoup d’autres, c’est un rêve. Ça fait déjà toute la différence. »

N’empêche, l’ascension de Rudy commence doucement, très doucement. « Rudy n’avait d’abord pas forcément la technique qui allait avec son physique et l’INSEP n’avait pas décelé qu’il allait devenir très grand. En pleine phase de construction quand il est arrivé à Cholet, il a dû être patient car il a été vite dirigé vers les cadets région pour éviter les blessures et les entraînements trop intensifs. Là, il a subi pas mal de pressions psychologiques de la part des autres joueurs qui ne comprenaient pas ses ambitions. Il a essuyé les insultes et tout ce qui va avec avant de pouvoir laisser s’exprimer tout son potentiel deux ans après. Son parcours m’a inspiré dès les débuts de la marque. Entreprendre quelque chose autour du basket s’est vite imposé, mais à condition d’y relayer un message. Et quand j’observe l’ascension de Rudy, sa façon de vivre aujourd’hui, les obstacles surmontés et dont il a su tirer parti, je m’aperçois que ses valeurs incarnent parfaitement Benklark : passion, ambition, générosité et partage. »